Votre panier
Recherche
mode déco bonnes affaires
Garanties satisfactiongarantie Délais respectésGarantie Contact écoute

Matières premières - Artisans Rodriguais

Pour revenir à l'article, cliquer sur la touche retour de votre navigateur

LES MATIERES PREMIERES D'ARTISANAT RODRIGUAIS
 

Les Matières premières utilisées pour la Vannerie :
 
 Les matières premières utilisées pour la vannerie sont le vacoas, l'aloès, le vetiver, le coco ou le tamme
 
Le vacoas
 
Le vacoas est un arbre que l'on retrouve sur les rivages de l'Océan Indien. Ses feuilles, insérées en spirales au bout de chacune des ramifications, peuvent atteindre 1,5 m de long et possèdent un bord épineux. Elles sont particulièrement coriaces et sont utilisées pour la vannerie. Pour cela elles sont ramollies dans l'eau puis séchées au soleil. Leur robustesse permet la confection de sacs, de sets de table ou de plateaux. 
vacoas
L'aloès
L'aloès est une plante originaire d'Afrique et de Madagascar, que l'on retrouve en Arabie et en Inde. Elle appartient à la famille des liliaciées.  On ne démonbre pas moins de 250 espèces d'aloès dans le monde.
L'aloès pousse en abondance à Rodrigues. Il se caractérise par une rosette de feuilles longues, épaisses, souples et charnues dont sont extraites manuellement les fibres.
Naturellement blanches, les fibres peuvent être teintes. Elles sont d'abord tressées avant d'être assemblées.
 
Les autres fibres 
Les feuilles de vetiver, de coco et de tamme sont employées en vannerie pour confectionner des chapeaux.
Le vetiver et le tamme viennent de forêts et sont délivrés sur la base d'un permis octroyé par le garde forestier : ce dernier contrôle ainsi la quantité récoltée par chaque usager. Les feuilles de coco sont prélevées de cocotiers "des terres" ou du littoral (les teintes ne sont pas les mêmes selon le lieu d'où elles sont issues).

Les Matières premières utilisées pour le travail du crochet et des broderies:

Pour le travail au crochet et les broderies, la recherche de matières premières relève d'un véritable parcours du combattant.
Le choix de fils de coton et de tissus à Rodrigues est encore assez limité et manque souvent de suivi. De ce fait et pour plus de choix l'approvisionnement se fait via l'Île Maurice
.

Site administré avec la solution PowerBoutique